Aller au contenu principal

La journée mondiale des toilettes: Comment la société civile soutient le gouvernement dans sa campagne "Clean Nigeria"

Attah Benson, National Coordinator of Nigerian Society for Water and Sanitation (NEWSAN)
19 Nov 2019

Le Nigéria se classe deuxième parmi les pays pratiquant la défécation à l’air libre dans le monde, avec 24% de la population (47 millions de personnes) pratiquant encore la défécation à l’air libre (FDAL). En novembre 2018, le Président Muhammadu Buhari a déclaré l’état d’urgence en matière d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène au Nigéria. Cela a été immédiatement suivi par une campagne nationale – “Clean Nigeria: Use the Toilet” qui se traduit comme “Un Nigéria propre – Utiliser des toilettes” – lancée en avril 2019, pour relancer la mise en œuvre d’un plan d’action national visant à éliminer les défécations à l’air libre d’ici 2025. En cette journée mondiale des toilettes, nous avons interviewé Attah Benson, Coordinateur nationale de la Société nigériane pour l’eau et l’assainissement (NEWSAN), un réseau de 300 organisations réparties dans tout le pays, dont l’objectif est de coordonner la fourniture efficace de services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène (EAH).

SWA: Comment NEWSAN soutient-il la campagne du gouvernement pour un Nigeria propre?

Attah Benson: NEWSAN est parmi ceux faisant campagne pour un Nigeria sans défécation à l’air libre et nous siègeons également au comité technique de cette même campagne. Depuis le début, NEWSAN a appelé le gouvernement nigérian à prendre sa position dans le secteur – en prenant les devants.

Nous avons également examiné le processus de mise en œuvre de l’assainissement piloté par la communauté (ATPC) et avons élaboré une stratégie qui améliorera la réalisation et la durabilité du FDAL à travers le pays. NEWSAN travaille actuellement avec et soutient les États et les autorités gouvernementales locales afin d’accélérer la réalisation du FDAL. Nous mobilisons également toutes les organismes locales de NEWSAN afin d’intensifier leur collaboration avec les gouvernements locaux et les autres parties prenantes de différents États.


SWA: Lors de la réunion des ministres du secteur de 2019, NEWSAN a pris trois engagements. Comment votre réseau travaille-t-il pour mettre en œuvre ces engagements?

Attah Benson: Dans le cadre de l’engagement de SWA, nous avons intensifié nos efforts de plaidoyer pour mobiliser le gouvernement et les autres parties prenantes afin d’accroître le soutien au secteur de l’EAH. Nous avons sollicité 36 gouverneurs d’État, par l’intermédiaire du Forum des gouverneurs du Nigéria, à augmenter et à améliorer la fourniture de services en EAH dans chaque État en augmentant les fonds budgétaires pour la provision de services. NEWSAN a sollicité les gouvernements des États ainsi que le gouvernement fédéral à prioritiser la provision de services en EAH et à faire de l’eau et de l’assainissement un droit fondamental. Nous les avons demandé de mettre en place des toilettes dans toutes les écoles de leurs États et à faire particulièrement attention aux filles en leur fournissant des toilettes adaptées.

Nous leur avons également demandé d’augmenter la participation des ONG / OSC dans la provision de services en EAH, en particulier dans les zones rurales, afin de garantir leur durabilité. En outre, il est nécessaire de veiller à d’installations de sanitaires dans les institutions et les lieux publics, y compris les stations d’arrêt/ les points de transit à travers les États.

Nous avons également pris l’engagement de plaider auprès du gouvernement pour que le secteur privé soit correctement positionné dans le secteur de l’EAH. Des lois et des politiques appropriées doivent être mises en place afin de créer un environnement favorable pour que le secteur privé puisse opérer de manière à ce qu’il y a un équilibre dans les motivations commerciales des partenaires et les services requis par la communauté. Il y a deux semaines, NEWSAN a collaboré avec le ministère fédéral des Ressources en eau pour aider son unité PEWASH (Partenariat pour l’expansion de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène) à faire en sorte que les agences focales nationales élaborent leur plan d’investissement dans le secteur.

Nous n’avons pas oublié les engagements de SWA pris en 2014 et la déclaration de Ngor. Nous mobilisons donc le gouvernement pour qu’il respecte également cet accord.

SWA: Comment le fait d’appartenir à un partenariat multipartite tel que SWA peut-il aider le groupe constitutif des OSC à atteindre ses objectifs?

Attah Benson: Assainissement et eau pour tous (SWA) a joué un rôle déterminant dans la collaboration avec le gouvernement et dans la sensibilisation du gouvernement à prendre des mesures positives, telles que les engagements pris lors de la réunion des ministres du secteur de 2019 au Costa Rica. D’autres acteurs du secteur, tels que la société civile et le secteur privé, ont pris l’engagement de soutenir les engagements du gouvernement. Cela aide à renforcer la redevabilité mutuelle et à garder les partenaires responsable de leurs obligations envers la réalisation des objectifs de développement durable en matière d’eau et d’assainissement. En outre, SWA a soutenu les efforts de plaidoyer de NEWSAN. Le document de synthèse élaboré par NEWSAN pour suivre les engagements a été approuvé par SWA. Nous devons également procéder à une mobilisation similaire au niveau des États, car il faut donner la priorité à l’assainissement tant au niveau fédéral qu’au niveau des États.