Aller au contenu principal

UWASNET : la redevabilité commence par la société civile

Yunia Yiga Musaazi , Executive Director, UWASNET
18 Jun 2019

À l’occasion de la Réunion des ministres du secteur 2019, le Réseau ougandais d’ONG du secteur de l’eau et de l’assainissement (Uganda Water and Sanitation NGO Network, UWASNET) a pris l’engagement de renforcer la redevabilité des organisations de la société civile du pays. Après avoir réalisé l’Évaluation annuelle des performances des ONG du secteur EAH lors des sept années écoulées, nous avons décidé de la compléter par un engagement formel et de mettre l’accent sur l’application des comportements collaboratifs pour nous-mêmes. Le Gouvernement et les autres parties prenantes devraient ainsi disposer d’une vue d’ensemble des lacunes dans l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH) dans le pays. Il sera donc possible d’identifier les populations non desservies et de s’attaquer à l’objectif de « ne laisser personne de côté ».

Dans le cadre de ses engagements en vertu du mécanisme de redevabilité mutuelle et des comportements collaboratifs de SWA, le Gouvernement ougandais, au travers du Ministère de l’eau et de l’environnement, a réalisé une évaluation annuelle du secteur selon 42 indicateurs qui s’appuient sur le cadre de performances du secteur. Avec cette évaluation, le Gouvernement analyse la situation de l’EAH et de l’environnement afin d’identifier les principaux goulets d’étranglement du secteur. Elle intègre également la performance des ONG, qui est mesurée chaque année par UWASNET.

La Directrice générale d’UWASNET présente la réponse des OSC lors de l’Examen annuel des performances 2017-2018

Au sein d’UWASNET, nous cherchons à renforcer les ONG du secteur EAH en Ouganda ainsi que les organisations communautaires. Pour cela, nous améliorons la coordination et la collaboration entre elles et d’autres partenaires. Notre réseau réunit plus de 200 membres. Cependant, moins de la moitié d’entre eux communiquent au sujet de leurs activités annuelles. Ce manque d’information freine les OSC dans leurs efforts pour rationaliser leurs activités et fournir au Gouvernement des données consolidées sur l’état des services EAH dans le pays. Nous plaidons systématiquement en faveur de la redevabilité des gouvernements, mais compte tenu de la baisse du nombre d’ONG qui communiquent au sujet de leur activité, nous nous sommes mis d’accord pour lutter contre ce problème lors de la Révision sectorielle commune 2018 afin de joindre les paroles aux actes en matière de redevabilité.

 

Lors du processus préparatoire relatif à la Réunion des ministres du secteur de SWA, nous avons décidé que l’avenir passera par le renforcement des structures de coordination. Nous avons pour cela lancé un exercice de cartographie des ONG nationales. GIZ nous a aidés dans cette tâche, dans le cadre du « Programme de soutien à la société civile ougandaise ». L’exercice a commencé en février 2019 et nous espérons l’avoir terminé dans les 10 régions d’UWASNET d’ici à la fin du mois de juin 2019. Nous estimons que l’identification de toutes les ONG actives nous permettra de mieux nous coordonner avec elles, de renforcer leurs capacités et de surtout les encourager à communiquer chaque année afin d’aider le Gouvernement à mieux identifier et reconnaître les personnes laissées de côté. Le Gouvernement et les autres parties prenantes pourraient également en profiter pour repérer les organisations de la société civile actives dans des régions spécifiques du pays, la contribution qu’elles apportent au secteur EAH et les sous-secteurs où elles sont présentes. La cartographie comprend également une évaluation des capacités nécessaires destinée à mettre au jour les déficits de capacité des ONG du secteur EAH pour augmenter l’efficacité de la mise en œuvre des programmes. Cet exercice devrait aider les acteurs qui se concentrent sur le renforcement des capacités des ONG.

Exercice de cartographie des ONG EAH par le personnel d’UWASNET

Si nous souhaitons aborder la question des inégalités dans l’EAH, il est essentiel de mettre l’accent sur la « redevabilité mutuelle », l’un des comportements collaboratifs de SWA. Le Gouvernement doit prendre l’initiative et lancer un examen de l’ensemble des performances nationales pour réellement lutter contre les inégalités dans le pays. Pour y parvenir efficacement, il a cependant besoin que les ONG communiquent et lui permettent de profiter d’une vue d’ensemble correcte de l’EAH. C’est pourquoi, en tant qu’OSC, nous devons adopter le comportement collaboratif de la redevabilité mutuelle afin de pouvoir atteindre la couverture universelle en matière d’EAH.