Aller au contenu principal

Le travail préparatoire du Bangladesh à la Réunion des ministres des finances 2020

Sanitation and Water for All Secretariat
07 Mar 2020

D’après la Stratégie de financement des ODD publiée en 2017 par la Division économique générale, le Bangladesh aura besoin de 11,80 milliards de dollars É.-U. supplémentaires pour atteindre les cibles liées à l’eau et l’assainissement des objectifs de développement durable, dont 9,34 milliards pour l’ODD 6.1 et l’ODD 6.2. Environ la moitié de l’allocation budgétaire du secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène consacrée à l’ODD 6 provient de financements du secteur public. La contribution du secteur privé s’élève quant à elle à 30 % et les organismes d’aide au développement versent le solde (20 %). Le Gouvernement a également renforcé les allocations budgétaires du programme de développement annuel en faveur du secteur, qui sont passées de 563 millions de dollars É.-U. lors de l’exercice 2017-2018 à 641 millions de dollars É.-U. en 2018-2019. (GLAAS 2018/2019).

La stratégie de réduction du déficit budgétaire consiste à augmenter les allocations du gouvernement et à mobiliser des ressources pour trouver des financements supplémentaires sur les marchés privés du pays et à mieux utiliser les allocations existantes. Pour soutenir cette stratégie, le Bangladesh déploie des efforts considérables afin de rendre le processus préparatoire à la prochaine Réunion des ministres des finances (RMF) plus inclusif et collaboratif, ce qui illustre le positionnement et l’influence uniques de SWA dans le secteur.

C’est le Ministère du gouvernement local, du développement rural et des coopératives (MGLDRC) qui dirige et coordonne le processus préparatoire à la RMF. D’autres acteurs du secteur, comme l’UNICEF, l’Organisation de développement pour les populations rurales pauvres (Development Organisation for the Rural Poor, DORP), Water.org, le WSSCC, WaterAid, le Centre de ressources pour l’éducation dans les villages (Village Education Resource Center, VERC) et différentes organisations de la société civile jouent également un rôle fondamental dans le processus préparatoire. Siddhartha Das, Conseiller régional pour la région Asie-Pacifique, a visité le Bangladesh pour apporter son soutien à ce processus multipartite. Le processus préparatoire a été lancé au travers d’une série de dialogues planifiés à Dhaka :

1. Un dialogue technique multipartite organisé afin de finaliser une note sur le pays qui analyse le niveau de préparation en vue de satisfaire les exigences du secteur EAH et place un accent particulier sur la situation financière. Le coordonnateur national de SWA auprès du Gouvernement, M. Zahirul Islam, Secrétaire adjoint du MGLDRC, et Dara Johnston, responsable du secteur EAH pour l’UNICEF au Bangladesh, ont pris la tête de cette initiative. Grâce à des informations de différentes parties prenantes, le Gouvernement a pu finaliser ses engagements auprès de SWA.

Technical Dialogue in Dhaka


2. Une réunion d’information ministérielle organisée pour le Ministre du secteur, M. Tazul Islam, Ministre du gouvernement local, du développement rural et des coopératives. Des présentations sur l’importance du cadre de SWA et la prochaine Réunion des ministres des finances ont eu lieu. Le Ministre a également été invité à participer à la RMF. Il a immédiatement accepté et présentera également des études de cas sur le financement du secteur lors d’événements spéciaux de SWA. Le Ministre a renouvelé l’engagement du Gouvernement du Bangladesh en faveur des ODD. Il a notamment mentionné les récentes dotations de 1 milliard de dollars É.-U. pour l’approvisionnement en eau et de 0,5 milliard de dollars É.-U. pour l’assainissement. Le Gouvernement investit un total de 3 milliards de dollars É.-U. dans le secteur EAH. La délégation présente lors de cette réunion d’information a également demandé au Ministre de plaider en faveur d’une ligne budgétaire spécifique pour l’EAH dans l’organisation générale du Gouvernement.

Ministerial Briefing


3. Dialogue multipartite et au sein de la société civile : La réunion des OSC organisée le 25 février était présidée par le Secrétaire adjoint, M. Zahirul Islam. M. Saifur Rahman, Ingénieur en chef du Département de la santé publique et du génie, y a également pris part. Toutes les organisations y ont révisé leurs engagements en fonction des éléments issus de la réunion d’information ministérielle qui avait eu lieu la veille. L’UNICEF, WaterAid, Water.org, Ie Centre international de recherche sur les maladies diarrhéiques, Bangladesh (ICDDRB), 25 organisations de la société civile et 4 agences média ont participé de façon active aux réflexions. La réunion était modérée par M. Shyamal Dutta, un journaliste de renom du Bhorer Kagoj.

CSO and Muli-Stakeholder Meeting in Dhaka

Ce dialogue a également permis à des voix marginalisées de s’exprimer. L’un des participants transgenres a évoqué le problème du manque d’installations d’assainissement pour ce groupe de population. La mauvaise qualité de l’assainissement dans les maisons de passe a par ailleurs été soulignée.

Une décision a été prise pour doter l’intégralité des 65 000 écoles primaires publiques du Bangladesh de toilettes séparées accessibles aux personnes atteintes de handicap pour les garçons et les filles.

4. Plaidoyers auprès des médias : Pour renforcer l’ensemble des plaidoyers, les agences média ont été impliquées dès le début de ce processus préparatoire. Elles ont aidé à mettre en valeur les principales réussites et les goulets d’étranglement du secteur ainsi qu’à montrer comment la Réunion des ministres des finances pouvait servir à attirer l’attention sur ces questions.

Le leadership du gouvernement est essentiel pour favoriser tout processus multipartite. L’autorité et l’esprit d’initiative dont a fait preuve M. Zahirul Islam, récemment nommé coordonnateur national de SWA, ont contribué à mobiliser d’autres parties prenantes. En raison du solide leadership et des efforts de SWA, des dialogues multipartites aussi divers que ceux-là ont pu pour la première fois être menés sur une seule et même plateforme et évoquer les moyens pour atteindre les cibles des ODD. La volonté et le courage dont font preuve les acteurs du secteur pour faire coïncider les processus nationaux au cadre de SWA sont des facteurs très encourageants. La proactivité de M. Zobair Hasan, représentant de la société civile au Comité directeur de SWA, a également joué un rôle significatif dans la mobilisation générale et les plaidoyers auprès du Gouvernement. L’UNICEF a lui aussi pris part de façon active aux échanges. Nous avons ici pu assister à un parfait d’exemple de fonctionnement multipartite à l’unisson.

 

Couverture dans les médias
Lack of sanitation, safe water poses challenges in attaining SDG (Le manque d’assainissement et d’eau sûre complique la réalisation des ODD) - The Financial Express
DWASA's poor steps to improve water quality (Les maigres mesures prises par la DWASA pour améliorer la qualité de l’eau) - The New Nation
Civil Society, Multi Stakeholder dialogue held (Organisation d’un dialogue multipartite et au sein de la société civile) - Daily Asian Age