Aller au contenu principal

Live: Expériences pays sur la COVID-19 et l'EAH

Sanitation and Water for All
30 Mar 2020

De nombreux pays partenaires de SWA à travers le monde, à divers stades de la propagation du COVID-19, partagent avec nous les mesures qu'ils prennent pour prévenir et répondre à cette pandémie.

SWA compte parmi ses partenaires un grand nombre de ceux qui travaillent en première ligne - à la fois au niveau mondial, tels que l'OMS, l'UNICEF - et au niveau national, par le biais des agences gouvernementales, de la société civile, du secteur privé et des instituts de recherche. En cette crise sanitaire actuelle, l'accès à des informations fiables, des cas pratiques et un bon leadership sont cruciaux.

Par conséquent, nous partagerons régulièrement, via ce blog, les approches que nos partenaires adoptent face à l'urgence COVID-19, et comment ils utilisent des plateformes multipartites pour renforcer la préparation, la réponse et la coordination.

En direct
18:5918 May 2020 Permalien

Bangladesh: Strategic Paper to respond to WASH issues

The Government of Bangladesh has launched a strategic paper to respond to water, sanitation and hygiene (WASH) issues during & after the COVID-19 Outbreak. The vision is to “limit COVID-19 transmission through safe water, sanitation & hygiene (WASH) services, practices and behaviors, focusing on ensuring continuity and expanded accessibility of WASH services, which have proven to protect human health”. 

The Ministry of Local Government, Rural Development and Cooperatives (MoLGRD&C) seeks to achieve continuity and improve equitable access to Water, Sanitation and Hygiene Services in response to COVID-19. To accomplish this mission, MoLGRD&C will need to swiftly adapt to changing needs and vulnerabilities while adapting processes to safely operate for both service providers and users. In coordination with the Ministries responsible for Health, Information, Education, Religious Affairs and all local, national and international stakeholders, MoLGRD&C will actively support the people in Bangladesh to consistently practice personal hygiene and handwashing in line with WHO recommendations to prevent the COVID-19 virus from spreading. This strategy will supplement the intervention areas for Risk Communication, and Infection Prevention and Control of the National Preparedness and Response Plan (NPRP) for COVID-19, Bangladesh.

Key Strategic Objectives are as follows: 

  • Ensure continuity of water and sanitation servicesBangladesh is an extremely densely populated country with 168 million people. Around 121 million people take their water from tube wells, around 47 million people have access to water through piped water systems or other sources. During the dry season (March to June), around 10% (over 1.7 million) water points or production pumps become non-functional in Bangladesh. From July to October, recurring floods and cyclones interrupt and destroy water services across the country. With frequent handwashing being a critical measure to prevent COVID-19 transmission, ensuring uninterrupted water supply is essential for the response to the COVID-19 pandemic in Bangladesh. 
  • Expand water coverage in areas at high risk and are most vulnerable in BangladeshSocial distancing and staying home are the other imperative measures for flattening the COVID-19 curve. In Bangladesh, roughly 30 million people, mostly women and girls, have to travel an approximate 30-minute distance to collect water for their households every day. Predominantly, this is the case in Chittagong Hill Tracks, saline prone coastal areas, Hoar2 and Char areas. The expansion of water services to reduce this water collection time is essential for addressing COVID-19. Urban slum areas are another area with an extremely heightened risk of transmission, including when accessing water supply services: Often, more than 20 people are getting water from one tap stand at a time, without the possibility for practicing social distancing. Women and girls as the primary collectors of water in over 90% of the households in Bangladesh are disproportionately more exposed. 
  • Improve WASH services in critical institutionsFrequent handwashing with soap and water is till now known as one of the most important and cost-effective prevention measures for COVID-19. Healthcare facilities and quarantine centers require adequate handwashing places with running water and soap. Improving handwashing facilities in healthcare facilities is most critical to ensure the safety of both healthcare staff and patients. At the same time, it is very important to ensure professional medical waste management, especially in healthcare facilities and quarantine centers. 
  • Improve water quality of water supply systemsTo disinfect the water sources and testing water quality is a prerequisite to provide improved safe water in potentially unstable situations. In this regard, cleaning and disinfection of water points will be carried out by DPHE and municipal field staff on an emergency basis. 
  • Testing of wastewater is a potential monitoring tool for the spread of COVID-19: In densely populated areas testing of wastewater can assist in advanced warning of further outbreaks, as new waves of COVID-19 affect the country. 
  • Sector Coordination and MonitoringPhysical movement from the central level to the local level is less and less advisable. However, intersectoral coordination, vertical and horizontal communication of executive decisions is essential to ensure uninterrupted WASH services. The needed virtual platforms and digital tools have to be in place and must to be used effectively to ensure dynamic sector coordination and monitoring. 
15:3827 May 2020 Permalien

Guinée : Réactivation du Cluster EAH pour la riposte contre la COVID-19

En Guinée, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire (ANSS), sous la direction du Ministère de la santé, a réactivé le Groupe thématique (« Cluster ») consacré à l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH). C’est le Directeur général de l’ANSS qui a pris cette décision pour les raisons suivantes : 

  • La situation inquiétante liée à l’épidémie de COVID-19, qui est une urgence nationale ; 
  • La nécessité élevée de services EAH dans les institutions (comme les installations de santé, les écoles, les services techniques, etc.), les espaces publics et les communautés ; 
  • L’expérience de l’Ebola et le rôle fondamental joué par le secteur EAH dans la riposte et la récupération ;
  • La contribution des efforts du secteur EAH à maîtriser la COVID-19, en particulier pour les piliers suivants : i) Communication des risques et engagement communautaire, ii) Gestion des cas (notamment pour soutenir les structures de soins), iii) Prévention et lutte contre l’infection, et iv) Continuité des services. 

Le Cluster EAH réunit tous les acteurs gouvernementaux, la société civile, le secteur privé et des partenaires techniques et financiers. Il offre un cadre pour les échanges et les consultations, les plaidoyers et la mobilisation des ressources en vue de la préparation et la mise en œuvre de la riposte contre la COVID-19.

15:2727 May 2020 Permalien

Madagascar : Plan d’assainissement multisectoriel gouvernemental

Lors du webinaire SWA intitulé « Mettre fin aux inégalités dans la riposte contre la COVID-19 », Mme Voahary RAKOTOVELOMANANTSOA, Ministre de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène, a évoqué comment Madagascar lutte contre les inégalités dans le cadre de la riposte du secteur EAH contre la COVID-19. En voici un résumé : 

  • Les structures gouvernementales travaillent au niveau communautaire pour identifier les populations les plus vulnérables. Elles s’appuient sur une collaboration entre le Ministère chargé de la protection sociale et le Ministère de l’eau et de l’assainissement.
  • Des comités sont mis en place avec des organisations de la société civile. Ils appliquent un ensemble clair de critères pour identifier les groupes vulnérables (principalement selon les revenus et le niveau d’accès aux services). Ces comités instaurent également un mécanisme de commentaires pour permettre le partage des préoccupations des groupes vulnérables avec les entités gouvernementales. L’État apporte également des subventions aux groupes identifiés par les comités. Par ailleurs, des bons sont distribués aux plus vulnérables. 
  • Cependant, il faut prêter davantage attention aux besoins des personnes atteintes de handicap, qui éprouvent souvent des difficultés pour accéder aux installations. C’est pourquoi des ONG commencent à concevoir du contenu de sensibilisation.
  • Plus généralement, toutes les écoles disposent à présent d’au moins quatre installations de lavage des mains. L’accès aux installations de lavage des mains a également été renforcé au niveau communautaire. Le Gouvernement mène actuellement des discussions avec des entités du secteur privé pour étendre la couverture. En outre, la fourniture de services sur les sites essentiels (centres de santé, pôles de transport, écoles) est une priorité du Plan sanitaire d’urgence du Gouvernement. Il s’agit d’un plan multisectoriel. 
  • L’EAH a toujours occupé une place centrale dans la riposte lors de crises de santé publique, notamment pour des campagnes de communication et de sensibilisation. Cependant, le financement du secteur est limité et une augmentation est nécessaire pour répondre aux besoins de toutes les populations.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour regarder l’intégralité de la présentation de Madagascar en français :

15:0827 May 2020 Permalien

Pérou : Décret d’urgence pour garantir la continuité des services

Lors du webinaire SWA intitulé « Mettre fin aux inégalités dans la riposte contre la COVID-19 », Max Carbajal, Directeur de l’assainissement au Ministère du logement, du bâtiment et de l’assainissement, a évoqué les mesures prises par le Gouvernement du Pérou pour que la riposte contre la COVID-19 atteigne les populations les plus marginalisées.

  1. Un décret d’urgence a été adopté. Il précise a) qu’il existe un besoin urgent de réduire les effets du confinement sur les ménages et b) garantir la continuité de la fourniture des services d’assainissement. 
  2. Les autorités régionales et locales définissent des priorités dans leurs actions pour garantir que les dispositions du décret d’urgence sont appliquées dans leur juridiction. Différents accords ont été conclus avec des tiers équipés de citernes pour que des fournisseurs de petites villes puissent assurer la distribution dans les zones vulnérables.
  3. Des mesures ont été prises pour garantir la continuité des services EAH à destination des ménages, notamment des populations vulnérables, comme le report du paiement des factures et la suppression des coupures en cas de non-paiement.
  4. La COVID-19 représente un grand risque et elle a eu des retombées sur l’exploitation et la maintenance ainsi que sur la durabilité des entreprises de services publics EAH. Il existe des stratégies de compensation de la perte de chiffre d’affaires des opérateurs, notamment en zone urbaine, au travers du recours à des fonds d’investissement (par exemple, le paiement des services écosystémiques, la gestion des risques de catastrophe et les changements climatiques). 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation en espagnol :

14:5927 May 2020 Permalien

Honduras : Concentrer les efforts sur les raccordements et la durabilité

Au cours du webinaire SWA intitulé « Mettre fin aux inégalités dans la riposte contre la COVID-19 », Arnoldo Caraccioli, Directeur et coordinateur de l’Autorité de réglementation des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (ERSAPS), a abordé les différentes mesures adoptées par le Gouvernement du Honduras pour lutter contre les inégalités au sein de son plan de riposte contre la COVID-19.

  • En mars, l’ERSAPS a publié une résolution qui contenait les mesures suivantes à destination des fournisseurs : 
          a) Les fournisseurs de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement devront suspendre pour une durée de trois mois jusqu’à la résolution de la crise, les coupures de service en raison de l’absence de paiement ;
          b) Ils devront immédiatement rétablir les services d’approvisionnement en eau et d’assainissement aux usagers dont l’accès a été suspendu pour non-paiement, sauf pour ceux qui se sont raccordés de façon clandestine ;
          c) Il est entendu que, conformément à l’Article 6 de la Réglementation des services, en aucun cas des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement ne seront proposés gratuitement de façon normale ni aucun contrat ou accord indiquant des prix supérieurs ou inférieurs aux tarifs légaux en vigueur ne pourra être conclu. Cette mesure transitoire n’implique donc pas d’annulation de dette ;
         d) La suspension temporaire des ajustements tarifaires est également ordonnée lors de la période d’urgence sanitaire.
  • Selon le Décret exécutif PCM-21-2020 du Gouvernement du Honduras et d’après une résolution publiée par l’ERSAPS, les fournisseurs de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement du pays doivent obtenir un engagement formel des usagers à satisfaire leurs obligations de paiement des factures dans des délais raisonnables et de façon durable à l’issue de la crise. Cet engagement inclura le soutien au niveau gouvernemental pour aider les fournisseurs de services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, la recherche de mesures de relance économique au travers des banques nationales, de l’accès à des prêts à taux préférentiel et de la mise à disposition de garanties pour les prêts. Parmi les différentes mesures, une assistance technique et financière spécialisée devra être mise en place.
  • Afin d’assurer une meilleure coordination des principales parties prenantes du secteur, un plan d’urgence pour la coordination et la riposte contre la COVID-19 a été défini aux côtés des fournisseurs de services et de l’Association des fournisseurs de services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement (AHPSAS).

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation en espagnol:

14:5627 May 2020 Permalien
Kenya

Kenya : Faciliter le suivi communautaire dans le cadre de la riposte contre la COVID-19

Au cours du webinaire SWA intitulé « Mettre fin aux inégalités dans la riposte contre la COVID-19 », M. Kimanthi Kyengo, Directeur par intérim en charge de la gestion de l’assainissement et Responsable de la coopération en matière de développement au Ministère de l’eau, de l’assainissement et de l’irrigation, a présenté les mesures que le Gouvernement du Kenya met en œuvre pour atteindre les communautés vulnérables.

  • Le Gouvernement s’appuie sur des comités de coordination de l’EAH au niveau national et des districts pour faciliter le suivi communautaire. Le Ministère met au point des plateformes numériques pour le partage des informations et des données, avec l’aide des responsables locaux et communautaires. 
  • La coordination des approches pour identifier les points chauds et les groupes vulnérables dans le pays, comme les personnes qui vivent dans des implantations sauvages, les travailleurs journaliers à faible revenu de l’économie informelle, les populations rurales ou d’éleveurs, les personnes atteintes de handicap, les prisonniers et les réfugiés.
  • Le Ministère de l’eau, de l’assainissement et de l’irrigation plaide également en faveur d’une augmentation des investissements dans le secteur.
  • Il met à disposition des installations pour le lavage des mains ainsi que des réservoirs d’eau dans les principales régions. Les différents partenaires soutiennent la distribution de réservoirs d’eau, de savon et d’eau dans les différentes régions et points chauds, comme les implantations sauvages et les camps de réfugiés.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Gouvernement du Kenya :

14:4927 May 2020 Permalien
Malawi presentation

Comment le Malawi inclut la lutte contre les inégalités à la riposte contre la COVID-19

Emma Mbalambe, Coordonnatrice nationale de SWA auprès du Gouvernement au Malawi et Directrice au Ministère de l’eau, de l’irrigation et du développement hydrique, souligne l’approche du Gouvernement pour l’identification des besoins des populations vulnérables afin d’y répondre du mieux possible et de façon participative, non seulement dans le cadre de la riposte contre la COVID-19, mais aussi d’une manière générale. Voici les mesures principales que le Gouvernement du Malawi adopte pour mettre fin aux inégalités dans la riposte de l’EAH contre la COVID-19 :

  1. Le Ministère de l’eau, de l’irrigation et du développement hydrique s’assure que les populations vulnérables sont prises en compte à l’aide d’une cartographie et d’un ciblage explicites des personnes potentiellement défavorisées. L’objectif est de les localiser et de veiller à satisfaire leurs besoins, avec un accent particulier sur les malvoyants et les personnes atteintes de handicap physique et d’albinisme. 
  2. En matière de définition de politiques et d’actions liées à l’eau et à l’assainissement destinées aux populations vulnérables et aux personnes laissées de côté, le Gouvernement du Malawi a pris les mesures suivantes :
           a) Le mécanisme de redevabilité est en place au Malawi, ce qui garantit que le Gouvernement et ses partenaires de développement rendent des comptes au travers des processus de révision sectorielle commune, de rapports sur les performances aux OSC et de données probantes issues de la GLAAS.                       
           b) À l’échelle du pays et des districts, le Gouvernement veille à inclure les voix des groupes d’intérêt, comme la Fédération des organisations consacrées au handicap au Malawi (FEDOMA, Federation of Disability Organizations in Malawi) et le Conseil du Malawi pour les personnes atteintes de handicap (MACOHA, Malawi Council for the Handicapped), pour promouvoir des approches inclusives. L’objectif est de positionner le Malawi à l’avant-garde de l’innovation dans les approches destinées à Ne laisser personne de côté et à parvenir à l’égalité et l’absence de discrimination afin d’atteindre une couverture universelle.
            c) Certaines mesures comprennent des consultations de personnes défavorisées, le renforcement des partenariats avec les OSC et le travail avec des communautés vulnérables ainsi que des traducteurs en braille et des interprètes en langue des signes pour les former aux contenus techniques afin qu’ils puissent transmettre les informations dans différents formats et toucher les personnes atteintes de handicap.
  3. Le Malawi collabore avec des représentants de groupes locaux et différents acteurs pour garantir l’inclusion de ceux qui ont été laissés de côté, comme les personnes aveugles, âgées ou atteintes de maladie chronique et faire en sorte que leur voix et leurs intérêts soient entendus. Il travaille avec le réseau WES, qui réunit des OSC du Malawi consacrées à l’EAH, pour identifier et inclure des acteurs non étatiques, comme les organisations de personnes atteintes de handicap qui mènent des actions EAH. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Malawi : 

14:4327 May 2020 Permalien

Népal : Générer des capacités à l’échelle locale pour atteindre les communautés vulnérables

M. Rajit Ojha, du Ministère de l’approvisionnement en eau, évoque comment le Gouvernement du Népal identifie les populations vulnérables pour fournir des services essentiels lors de la crise provoquée par la COVID-19. Certaines des principales mesures de politique sont indiquées ci-dessous : 

  1. Pour identifier les populations les plus vulnérables, le Ministère de l’approvisionnement en eau dispose d’un plan de préparation fondé sur le nombre de cas et la population. Sa coordination est assurée au travers du Cluster EAH. Le Ministère cherche à diffuser des directives aux autorités locales et à s’appuyer sur le système d’information de gestion dont il dispose déjà afin d’identifier les régions et les populations non desservies à l’aide de données qui montrent les catégories de services et les profils de vulnérabilité. Les évaluations EAH des établissements de santé sont utilisées pour cibler le soutien. Le Ministère met par ailleurs actuellement au point des plateformes numériques. Le système d’information de gestion ne couvre pas les données en matière d’hygiène, mais celles-ci doivent être incluses pour tenir compte des subventions en faveur de l’hygiène des ménages vulnérables. Un plan EAH intégré mené au niveau des autorités locales est fondamental pour mettre fin aux inégalités grâce à un système d’information de gestion solide et à jour ainsi qu’à la planification financière.
  2. En matière de fourniture de services, le Gouvernement du Népal a pris des mesures immédiates, notamment l’acheminement d’eau par camion et la distribution de désinfectant aux communautés vulnérables. En outre, le Gouvernement subventionne les tarifs de l’eau, mais la question de l’augmentation du chiffre d’affaires des opérateurs de services d’eau demeure. Le Ministère de l’approvisionnement en eau collabore également avec les ministères chargés des femmes et des enfants. 
  3. Il cherche à renforcer les capacités des autorités locales en matière de programmation et de suivi du secteur EAH grâce à un financement sectoriel fondé sur les résultats, qui permettra de responsabiliser les gouvernements locaux. Des mesures ont été mises en place pour renforcer les populations vulnérables, notamment l’amélioration des services et l’émancipation grâce à l’accès au travail.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Gouvernement du Népal :

14:2427 May 2020 Permalien
Wendy Morton

Riposte contre la COVID-19 : Le Gouvernement du Royaume-Uni lance une Coalition pour l’hygiène

Lors du webinaire ministériel de SWA, la députée Wendy Morton, Sous-secrétaire d’État parlementaire au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth et au Ministère du développement international, a évoqué les mesures que le Gouvernement britannique prend actuellement dans d’autres pays en relation avec la COVID-19 : 

  • Au Royaume-Uni, l’une des principales préoccupations est liée aux répercussions du coronavirus sur les pays où la capacité en logements est faible et où l’accès à l’eau et à l’assainissement est limité. La riposte du Royaume-Uni contre la COVID-19 se doit d’être adaptée au contexte. Par exemple, l’eau et l’hygiène sont d’autant plus importantes là où l’éloignement physique est plus difficile. 
  • Jusqu’à présent, le Royaume-Uni s’est engagé à apporter 544 millions de livres sterling d’aide pour lutter contre la pandémie actuelle de COVID-19.
  • Une Coalition pour l’hygiène a vu le jour grâce au financement du DFID et d’Unilever, ainsi que d’autres partenaires (notamment la London School of Hygiene and Tropical Medicine et différentes organisations de la société civile) pour étendre les interventions consacrées au lavage des mains à grande échelle. Au total, 100 millions d’euros ont été mobilisés pour soutenir les pays dans leurs campagnes visant à modifier les comportements et leur apporter des produits d’hygiène. En Asie, Afrique, et en Amérique, 21 pays ont été identifiés.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation de Mme Wendy Morton : 

14:2027 May 2020 Permalien
Peru

Pérou : Efforts pour assurer la continuité des services EAH

Lors du webinaire ministériel de SWA, M. Julio Kosaka Harima, Vice-Ministre du bâtiment et de l’assainissement au sein du Ministère du logement, du bâtiment et de l’assainissement du Pérou, a décrit les mesures prises par le Gouvernement pour assurer la continuité des services d’accès à l’eau et à l’assainissement :

  • Le Gouvernement du Pérou apporte un soutien financier et technique (sur le plan de la maintenance) aux entreprises de service public d’approvisionnement en eau. Elles évitent ainsi la faillite et peuvent continuer à fournir leurs services à la population.
  • Le Ministère chargé de l’EAH collabore étroitement avec les Ministères de la santé et de l’éducation pour fournir des modules relatifs à la COVID-19 dans les hôpitaux et les écoles, respectivement.
  • Afin de s’affranchir des barrières tarifaires dans l’accès à l’eau, le Gouvernement fournit des services d’approvisionnement en eau gratuits aux groupes les plus pauvres et les plus vulnérables.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Pérou:

14:1227 May 2020 Permalien
Liberia intervention in Ministerial webinar

Libéria : L’EAH a besoin de davantage d’attention dans la riposte contre la COVID-19

Lors du webinaire ministériel, M. Bobby Whitfield, Président-directeur général de la Commission nationale pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène du Libéria, a présenté les mesures appliquées par le Gouvernement pour la riposte contre la COVID-19 :

  • Le Président du Libéria a créé et préside le Comité consultatif présidentiel spécial sur le Coronavirus (SPACOC) dans le but de coordonner la lutte contre la COVID-19 dans le pays.

  • La riposte technique est menée par un système de gestion des incidents, coprésidé par le Ministère de la santé. Il repose sur plusieurs piliers comme le traçage des contacts, la gestion des cas et l’eau, l’assainissement et l’hygiène. L’EAH constitue un pilier à part entière. Il est sous la responsabilité de la Commission nationale EAH et plusieurs ministères y sont impliqués. 

  • Comme on a pu le constater à travers le monde, l’EAH est une question oubliée dans la riposte contre la COVID-19 et le secteur n’occupe pas une place prépondérante dans les programmes. Nous mobilisons le Gouvernement du Libéria pour qu’il fasse de l’EAH un élément clé de la riposte contre cette pandémie. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Libéria :

17:5814 May 2020 Permalien
Eswatini Minsiter

Eswatini : Garantir l'abordabilité des services

Lors du webinaire ministériel de SWA, M. Senator Peter Bhembe, Ministre des ressources naturelles et de l’énergie a évoqué la gestion par Eswatini des défis créés par la crise de la COVID-19. Voici les principaux points de cette présentation, qui portait principalement sur le caractère abordable des services :

  • Alors que l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH) constituent la première ligne de défense pour freiner la propagation de la COVID-19, le Gouvernement d’Eswatini s’assure que les citoyens disposent d’un accès continu aux services d’approvisionnement en eau et d’assainissement pendant la crise. Pour cela, il met à disposition des réservoirs d’eau et des installations de lavage des mains dans la plupart des régions du pays. 
  • Le Gouvernement a repoussé de deux mois l’augmentation des tarifs de l’eau.
  • Une équipe de mobilisation des ressources a été formée pour collecter des fonds destinés à des interventions liées à la COVID-19.
  • Le Gouvernement a également mis en place des équipes pour accélérer la réhabilitation des systèmes d’approvisionnement en eau non fonctionnels afin de garantir leur capacité à fournir de l’eau aux communautés qu’ils sont censés desservir. Dans les zones rurales, l’approvisionnement en eau provient de puits, ce sont donc ces puits qui sont réhabilités.
  • Le pays recherche des solutions durables pour le lendemain de la crise, y compris au travers de l’implication du secteur privé pour l’EAH en zone rurale, du renforcement du Forum EAH pour assurer la coordination du secteur et de la surveillance en temps réel des installations EAH. 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour regarder l’intégralité de la présentation d’Eswatini :

17:4614 May 2020 Permalien

Webinaire SWA : Le Malawi présente sa riposte à la COVID-19

Le Ministre malawien des finances, de la planification économique et du développement, M. Joseph Mwanamvekha, a évoqué les principales mesures liées à l’eau, l’assainissement et l’hygiène (EAH) prises par le Gouvernement pour lutter contre la COVID-19. En voici un résumé ci-dessous :

  • Le Président a créé un comité ministériel sur la COVID-19 dès que les premiers cas sont apparus en Chine. Ce comité est présidé par le Ministre de la santé. Le Ministre des finances y siège également. Le comité a préparé un plan de riposte à la COVID-19 et a identifié 10 pôles opérationnels, dont l’EAH fait partie. 
  • Le Ministère de l’irrigation et du développement hydrique est à la tête du pôle EAH, qui est coprésidé par le bureau de pays de l’UNICEF au Malawi. L’objectif général du programme du pôle EAH est de réduire la mortalité entraînée par la COVID-19 grâce à la fourniture de services EAH adaptés dans les districts touchés par la pandémie de COVID-19 ou qui risquent de l’être. Plus précisément, il prévoit de fournir un approvisionnement en eau sûr, en quantité adéquate, aux populations et aux centres de traitement d’urgence affectés. L’une des mesures prioritaires consiste à mettre en place des installations d’assainissement et d’hygiène qui tiennent compte des questions de genre dans les centres de traitement d’urgence. 
  • Le Gouvernement veille également à ce que la riposte du secteur EAH à l’épidémie de COVID-19 soit coordonnée avec d’autres fournisseurs de service au niveau du pays, des districts et des sous-districts.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour regarder la présentation complète du Malawi :

17:4314 May 2020 Permalien
Nigeria Minister

Nigéria : Plan de riposte EAH contre la COVID-19

Le Ministre nigérian des ressources en eau, M. Suleiman H. Adamu a présenté la riposte du pays à la COVID-19. Ce plan met l’accent sur la disponibilité des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour tous, en particulier les plus vulnérables. Voici un aperçu de sa présentation lors du webinaire ministériel de SWA :

  • Le Gouvernement collabore avec des organismes chargés de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (EAH) dans l’intégralité des 36 États fin de comprendre leurs besoins et d’y répondre. Pour cela, un comité responsable de la riposte du secteur EAH à la COVID-19 a été mis en place. Le Ministère communique également avec les Agences étatiques de l’eau pour comprendre le soutien dont elles peuvent bénéficier, notamment sur les questions liées à la qualité de l’eau. 
  • Il collabore avec le Ministère de la santé (entre autres) pour coordonner la riposte à la COVID-19 au travers de forums déjà établis comme le groupe de travail sur l’assainissement et le comité interministériel sur la COVID-19.
  • Il s’appuie sur le soutien du secteur privé au travers de l’OPWASH (Secteur privé organisé pour l’EAH au Nigéria) afin de mettre en place des installations mains libres pour le lavage des mains puis de les envoyer vers des endroits vulnérables. 
  • Le Ministère souhaite fournir des installations d’eau et d’assainissement dans les lieux publics et cible les endroits vulnérables qui ne disposent pas d’installations de lavage des mains, notamment les camps destinés aux personnes déplacées à l’intérieur de leur pays. 
  • Le Ministère multiplie les plaidoyers dans les médias et les publicités à la radio afin de sensibiliser aux mesures préventives à adopter comme le lavage des mains et l’éloignement social pour freiner la propagation de la COVID-19.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour écouter l’intégralité de la présentation du Ministre :

13:3030 Apr 2020 Permalien
Madagascar

Madagascar: des subventions pour les plus vulnérables

Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, la Ministre de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène de Madagascar, Mme Voahary Rakotovelomanantsoa, a exposé les mesures prises par son pays pour rendre les services EAH abordables pour l’ensemble de la population pendant la crise de la COVID-19 : 

  • Le plan social d’urgence mis en place pour les produits alimentaires sera désormais étendu aux autres services essentiels tels que l’approvisionnement en eau et l’assainissement. 
  • La majeure partie de la population malgache, qui tire ses revenus de l’agriculture de subsistance, n’est plus en mesure de payer les services d’approvisionnement en eau. Le Gouvernement a donc instauré la gratuité de ces services pour une période de deux mois.
  • Des subventions ont été allouées et des kiosques à eau installés à destination des groupes les plus vulnérables n’ayant pas accès à l’eau à leur domicile. 
  • Le pays cherche à lever les fonds nécessaires pour soutenir les entreprises pendant une période de 4 à 6 mois par le biais de subventions.

Pour accéder à la présentation complète des mesures prises par Madagascar, cliquer sur la vidéo ci-dessous :

12:4330 Apr 2020 Permalien
screenshot

Colombie : La riposte EAH cible les familles à faible revenu

Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, le Vice-Ministre colombien de l’eau, M. Jose Luis Acero Vergel, qui dépend du Ministère de l’environnement, du logement et du développement territorial, a décrit les mesures prises par son pays en réponse à l’épidémie de COVID-19. Un bref résumé est exposé ci-dessous :

  • Pour rendre les services d’eau, d’assainissement et d’hygiène accessibles à tous, le Gouvernement a publié un décret d’urgence demandant aux compagnies des eaux de rétablir l’approvisionnement en eau de quelque 200 000 familles parmi les plus pauvres (en dépit des défauts de paiement), une mesure qui permet d’alimenter en eau plus d’un million de personnes. 
  • Pour aider la population colombienne à s’acquitter de ses charges, le pays a gelé la hausse des taxes/redevances sur l’eau prévue pour ce trimestre. 
  • Une stratégie à long terme a été adoptée pour les familles à faible revenu de sorte que leurs factures en souffrance ne les affectent pas, même une fois la crise de la COVID-19 passée. Par exemple, si la facture d’une famille s’établit en moyenne à 10 dollars des États-Unis sur les trois mois à venir, le surcoût pour ces familles sera plafonné à 10 % sur les 33 mois suivants. Le solde de la facture pourra être quant à lui reporté de 36 mois, sans intérêt.  
  • Des mesures supplémentaires à court terme ont également été mises en œuvre, telles que le déblocage de crédits afin d’aider les entreprises à surmonter leurs difficultés financières ainsi que le gel des taxes sur les importations de fournitures EAH.

Pour accéder à la présentation complète des mesures prises par la Colombie, cliquer sur la vidéo ci-dessous : 

12:3730 Apr 2020 Permalien

Maldives : l’EAH, une priorité dans la riposte à la COVID-19

Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, le Ministre de l’environnement des Maldives, M. Hussain Rasheed Hassan, a exposé les conséquences de la COVID-19 sur son pays et les mesures prises par son Gouvernement pour faire face à la situation : 

  • L’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène constituent une priorité pour le Gouvernement des Maldives. En règle générale, pendant la saison sèche, le pays doit alimenter en eau certaines de ses îles qui ne sont pas raccordées au réseau du fait du caractère fragmenté de l’archipel. Pendant l’épidémie de COVID-19, l’ensemble des îles seront approvisionnées en eau en quantités suffisantes pour répondre à leurs besoins de consommation. 
  • En réponse à la crise, le pays a débloqué 2,6 milliards de rufiyaas maldiviens, dont 300 millions ont été dédiés à l’eau et à l’assainissement.
  • En subventionnant les services d’approvisionnement en électricité et en eau, le Gouvernement a permis de diminuer les prix pour les usagers de 40 % et 30 %, respectivement.
  • La couverture des services d’assainissement et d’hygiène est en passe d’être élargie à l’ensemble des îles et le pays est en bonne voie pour fournir un accès à l’eau courante et à l’assainissement à l’ensemble de ses habitants au cours des 3 à 4 prochaines années.

Pour écouter dans son intégralité l’intervention de M. Hussain Rasheed Hassan, cliquer sur la vidéo ci-dessous: 

12:2730 Apr 2020 Permalien

Bangladesh: Plan de relance face à la COVID-19

Le Ministre du gouvernement local, du développement rural et des coopératives, M. Md. Tazul Islam, a souligné l’importance de l’EAH pour lutter contre l’épidémie de COVID-19, en particulier dans un pays aussi densément peuplé que le Bangladesh. Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, le ministre a présenté les principales mesures mises en œuvre par le Gouvernement bangladais pour lutter contre la crise sanitaire actuelle : 

  • La Première ministre du Bangladesh, Mme Sheikh Hasina, a dévoilé un important plan de relance de 8,5 milliards de dollars des États-Unis pour faire face aux répercussions de la COVID-19. 
  • Le Ministère du gouvernement local, du développement rural et des coopératives a débloqué 4 millions de dollars É.-U. pour fournir des postes de lavage des mains et des produits d’hygiène à la population bangladaise. La Banque mondiale et l’UNICEF ont également apporté un appui financier pour l’achat de savons.
  • L’ordre a officiellement été donné de ne pas couper l’alimentation en eau des foyers n’étant pas à jour de leurs règlements. 
  • Une campagne de sensibilisation de grande ampleur a été lancée (tant dans les zones urbaines que rurales) pour souligner l’importance accrue du lavage des mains comme première mesure de prévention contre le virus. 
  • Un travail de collaboration est actuellement mené avec la société civile afin de lutter collectivement contre la pandémie.

Pour écouter dans son intégralité l’intervention de M. Md. Tazul Islam lors du webinaire ministériel de SWA, cliquer sur la vidéo ci-dessous:

12:2230 Apr 2020 Permalien

Burkina Faso : Des engagements axés sur l’EAH contre la COVID-19

Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, le Ministre de l’eau et de l’assainissement du Burkina Faso, M. Nioguga Ambroise Ouedraogo, a présenté le plan d’action de son ministère pour faire face à l’épidémie de COVID-19. Les mesures exposées peuvent être résumées comme suit :

  • Le Gouvernement burkinabè a débloqué 10 millions de dollars des États-Unis pour financer la riposte à la pandémie.
  • Un organe de coordination nationale baptisé CORUS (Centre des opérations de réponse aux urgences sanitaires) et incluant divers ministères, notamment ceux de la santé et de la recherche, a été créé.
  • Le pays a mis en place la gratuité de l’eau pour la période d’avril à juin, après quoi la situation fera l’objet d’une nouvelle évaluation.
  • Des efforts de mobilisation et de sensibilisation sont actuellement menés auprès de la population pour faire appliquer les conseils du Gouvernement en matière de prévention et de lutte contre l’infection

Pour accéder à la présentation complète des mesures prises par le Burkina Faso, cliquer sur la vidéo ci-dessous :

12:1530 Apr 2020 Permalien

Ghana : Plan d’action EAH contre la COVID-19

Lors du webinaire ministériel organisé par SWA, la Ministre de l’assainissement et des ressources en eau du Ghana, Mme Cecilia Dapaah, a présenté les mesures mises en œuvre par le Gouvernement ghanéen pour garantir un accès à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène à l’ensemble de la population, y compris dans les implantations sauvages. Parmi les principales interventions EAH visant à lutter contre la pandémie de COVID-19, citons les mesures suivantes :

  1. Pour promouvoir le lavage des mains et l’assainissement, le Gouvernement a décidé de prendre en charge les factures d’eau de l’ensemble de la population pour la période d’avril à juin, pour un total d’environ 40 millions de dollars des États-Unis. Il a donc été demandé à tous les fournisseurs d’eau des zones rurales, périurbaines et urbaines d’approvisionner gratuitement tous les habitants du pays, y compris ceux n’étant pas à jour de leurs règlements.
  2. Afin de garantir que tous les foyers disposent de la quantité d’eau minimum nécessaire pour répondre à leurs besoins, l’ensemble des camions-citernes chargés de l’approvisionnement en eau, publics ou privés, ont été appelés à distribuer de l’eau dans les zones et les communautés vulnérables. Le Gouvernement continue par ailleurs à faire appliquer les protocoles définis par l’OMS, en particulier ceux concernant le lavage des mains à l’eau courante et au savon. Ainsi, des installations pour le lavage des mains ont été mises à la disposition de tous les habitants, notamment de ceux vivant dans des zones confinées, et les élus sensibilisent à l’hygiène personnelle dans leurs circonscriptions respectives. En outre, l’Agence de l’approvisionnement en eau des collectivités et de l’assainissement (Community Water and Sanitation Agency, CWSA), chargée, sous l’autorité du Ministère de l’assainissement et des ressources en eau, de promouvoir et d’enseigner les techniques adéquates du lavage des mains, poursuit son travail crucial pendant la pandémie. 
  3. Le Ministère des finances travaille de concert avec d’autres acteurs pour garantir la viabilité financière à long terme de la fourniture de services et mobiliser des ressources. Un plan de relance de 600 millions de dollars É.-U. a ainsi été annoncé par le Gouvernement et présenté au Parlement. En collaboration avec le Ministère des finances, le Ministère de l’assainissement a présenté le budget couvrant l’approvisionnement en eau de la population dans les zones urbaines et rurales ainsi que les travaux d’assainissement nécessaires. Il poursuivra par ailleurs ses objectifs visant à fournir un accès à l’eau à l’ensemble de la population ghanéenne, à promouvoir l’éducation et la sensibilisation au lavage des mains et à mettre fin à la défécation à l’air libre grâce à la construction de toilettes supplémentaires dans les foyers.

Pour accéder à la présentation complète des mesures prises par le Ghana, cliquer sur la vidéo ci-dessous : 

 

16:4723 Apr 2020 Permalien

Gambie: WASH une priorité politique et financière

Dans le cadre de l’élaboration, de la validation et de la budgétisation de son plan de préparation et de riposte à la COVID-19, le Gouvernement gambien a établi des lignes directrices claires et des stratégies visant notamment à garantir la continuité des services EAH. La Banque mondiale s’est quant à elle engagée à soutenir le Gouvernement gambien dans son effort de préparation, de planification, de lutte et de prévention de la maladie à hauteur de 10 millions de dollars É.-U. Le Ministère de la pêche et des ressources hydriques et le Ministère de la santé prévoient à ce titre de solliciter l’allocation d’une partie de ces fonds au secteur EAH afin de garantir l’amélioration de ces services de base pendant et après la crise sanitaire actuelle.

Actuellement, l’équipe EAH participe aux activités suivantes pour lutter contre l’épidémie la COVID-19 en Gambie :

  • Une évaluation rapide du secteur EAH a été menée en collaboration avec le Ministère de la santé et les partenaires du Gouvernement (les organismes de l’Organisation des Nations Unies et la Croix-Rouge gambienne) pour déterminer si les infrastructures et services d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène étaient présents en nombre suffisant en vue de la préparation et de la riposte à la pandémie. 
  • Sur la base des conclusions de cet état des lieux, du matériel d’hygiène et d’assainissement (postes de lavage des mains, systèmes d’élimination des déchets, produits détergents, masques jetables, produits désinfectants, gants, etc.) est actuellement distribué à la population et installé dans certains lieux stratégiques (ferries, postes-frontières, établissements de santé, marchés et garages).
  • Les communautés et les foyers sont impliqués par le biais de différents supports (médias imprimés, électroniques et sociaux, entre autres) dans la promotion des mesures d’assainissement et d’hygiène, en particulier celles axées sur l’importance d’un lavage scrupuleux des mains au savon.

Mesures mises en place pour les groupes vulnérables :

Le Gouvernement gambien a d’ores et déjà mis en place un certain nombre de mesures destinées à limiter et à prévenir la propagation du virus à l’ensemble de la population, notamment en créant une Équipe spéciale nationale, en restreignant les voyages ou en interdisant les rassemblements à grande échelle. Par ailleurs, des mesures supplémentaires ont été déployées pour ne laisser personne de côté :

  • La communication sur le risque et l’intégration des communautés : ces mesures visent à sensibiliser davantage la population à la problématique de la COVID-19 par le biais d’affiches, de fascicules, de messages diffusés à la télévision, à la radio ou sur les réseaux sociaux et à communiquer sur la prévention, les symptômes, l’hygiène et l’assainissement en insistant particulièrement sur le lavage des mains au savon.
  • Dans le cadre de l’amélioration des services EAH dans les communautés et les institutions, le Gouvernement et ses partenaires travaillent sans relâche pour fournir des services élémentaires aux populations vulnérables et marginalisées, notamment en améliorant leur accès aux installations d’approvisionnement en eau potable et aux postes de lavage des mains ainsi qu’aux services d’assainissement de base.
  • L’accès à une eau potable sûre et de qualité d’ici à la fin du mois d’avril 2020 pour 50 000 personnes supplémentaires vivant en zone rurale, grâce au soutien du Fonds saoudien pour le développement.
  • La participation des communautés à la gestion des infrastructures EAH ainsi qu’à l’élaboration de programmes et d’activités EAH destinés aux groupes vulnérables.
  • L’implication des personnes vulnérables dans les processus de décisions concernant l’amélioration des services EAH dans leurs communautés respectives, en particulier ceux permettant le lavage des mains au savon, ce geste étant l’une des principaux gestes barrières pour lutter contre la COVID-19.
  • La mise en place, notamment dans les établissements de santé, les postes-frontières, les foyers vulnérables et les écoles, de solutions prêtes à l’emploi pour l’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène, telles que l’installation de systèmes d’urgence de distribution d’eau, d’assainissement et d’élimination des déchets ainsi que la fourniture de trousses EAH d’urgence.  
16:5423 Apr 2020 Permalien

Namibie: Accent sur la reconnexion des services d'eau

Le 18 mars dernier, en réponse à l’épidémie de COVID-19, le Président de la République de Namibie, Hage Geingob, a déclaré l’état d’urgence et instauré des mesures de confinement dans l’ensemble du pays. Depuis, le Ministère de l’agriculture, de l’eau et de la réforme territoriale veille à la fourniture des services de première nécessité, notamment ceux axés sur la chaîne de valeur alimentaire et sur l’approvisionnement en eau et l’assainissement, ainsi qu’au bon fonctionnement de leurs infrastructures.   

Plus récemment, dans l’optique de soutenir la riposte à la maladie, le Ministère du développement rural et urbain a demandé à l’ensemble des conseils régionaux et autorités locales de rétablir la distribution d’eau dans les foyers dont l’accès au réseau avait été coupé, qu’ils soient à jour de leurs règlements ou non. Par ailleurs, des camions-citernes assureront le ravitaillement en eau des zones reculées.

Le Ministre des finances, Lipumbu Shiimi, a, pour sa part, instauré une série de mesures de relance et de soutien visant à réduire l’impact économique de l’épidémie de COVID-19.

L’ancien Ministre de la santé et des services sociaux, le Dr Bernhard Haufiku, récemment nommé au poste de Coordinateur national pour la COVID-19, donne régulièrement des conférences de presse en collaboration avec l’actuel Ministre de la santé, le Dr Kalumbi Shangula, pour partager les dernières informations relatives à la maladie. En outre, les messages sur l’importance de respecter en permanence les bonnes pratiques d’hygiène ont été renforcés. Enfin, le Ministère de la santé et des services sociaux a mis en place un numéro gratuit (0800100100) accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

17:0923 Apr 2020 Permalien

Zimbabwe: Plan d'urgence WASH pour COVID-19

Pour intensifier sa riposte contre l’épidémie de COVID-19, le Gouvernement zimbabwéen a élaboré un plan d’urgence EAH d’un montant total de 1,35 million de dollars des États-Unis axé sur des mesures de préparation (265 000 dollars É.-U.), de riposte (1,059 million de dollars É.-U.) et de coordination (30 000 dollars É.-U.). 

Afin de renforcer la prévention et la lutte contre l’infection, le plan prévoit notamment les actions suivantes : 

  • L’extension des services d’approvisionnement en eau par l’intermédiaire des autorités locales et de l’Autorité zimbabwéenne en charge de la distribution d’eau (ZINWA). À ces fins, le Gouvernement s’est engagé à débloquer 100 millions de dollars du Zimbabwe pour l’achat de produits chimiques de traitement de l’eau et a demandé à l’Autorité zimbabwéenne de l’électricité (ZESA) de veiller à ce qu’aucun délestage ne soit effectué sur les lignes électriques alimentant les stations de traitement des eaux, ou, à défaut, uniquement des délestages minimes.
  • La restauration en urgence des systèmes d’approvisionnement en eau et le renforcement de la surveillance de la qualité de l’eau. Près de 2 000 puits doivent ainsi être remis en état en zone rurale et neuf puits ont été forés à l’hôpital Parirenyatwa d’Harare. En outre, des puits supplémentaires seront creusés dans les centres de réadaptation accueillant les enfants vivant et travaillant dans la rue.
  • Dans les zones où le réseau d’eau municipal fait l’objet de problèmes d’approvisionnement constants, le Gouvernement, relayé par des acteurs du secteur privé, aide les habitants au moyen d’approvisionnements par camions. Le Gouvernement prévoit également de faire installer cinq citernes dans chacune des provinces du pays afin de renforcer leurs capacités et réduire leurs coûts d’approvisionnement auprès des acteurs privés.
  • L’élaboration de procédures opérationnelles normalisées pour certains domaines ciblés de la prévention et de la lutte contre les infections afin de guider les partenaires et d’harmoniser les mesures prises, en particulier dans le cadre de la fourniture des services EAH mais également dans le secteur de la distribution, notamment sur les marchés et dans les commerces d’alimentation ou de produits non alimentaires.
  • La décontamination des zones les plus à risque, notamment les lieux publics tels que les gares routières et les marchés.
  • Le soutien des mesures de prévention et de lutte contre les infections au sein des établissements de santé et des centres d’isolement pour les patients atteints de la COVID-19, et la distribution de trousses d’hygiène dans les communautés touchées.
  • Le renforcement de l’éducation en matière d’hygiène et de prévention en insistant sur le lavage des mains et l’éloignement social, ainsi que de la sensibilisation à la COVID-19 par le biais d’émissions radiophoniques et télévisées, de messages SMS, de jingles, et de communications dans les journaux.
  • L’obligation, pour tous les édifices publics, de disposer d’installations de lavage des mains.
  • Le déploiement d’équipes d’intervention rapide pour aider à la mise en œuvre d’interventions ciblées dans les zones concernées. 
12:5916 Apr 2020 Permalien

Libéria: la PDG de SWA contact la Commission EAH du pays

Catarina de Albuquerque, PDG d’Assainissement et eau pour tous, a pris contact avec l’Ambassadeur Bobby Whitfield, PDG de la Commission EAH du Libéria, afin de s’inspirer de l’expérience du pays en matière de lutte contre la COVID-19 et de la partager avec d’autres partenaires de SWA. Le PDG de la Commission EAH pilote actuellement les efforts de coordination du Pilier EAH de la riposte à la COVID-19 à l’échelle nationale.

Lors de cette communication téléphonique, les points clés suivants ont été abordés :

  • Le système de gestion des incidents du Libéria. Ce dispositif, mis en place à l’origine dans le cadre de la riposte à Ebola puis adapté pour l’épidémie de COVID-19, a permis au pays de réagir rapidement et immédiatement à l’émergence du coronavirus sur son territoire. Pour répondre à cette pandémie, le système s’articule autour de plusieurs piliers propres aux interventions d’urgence, notamment celui de l’EAH et la gestion des dépouilles mortelles. La mission première de ce pilier est d’aider le système de gestion des incidents à garantir la diffusion, dans l’ensemble du pays, des normes, lignes directrices, politiques, pratiques, protocoles et communications en matière d’eau, d’assainissement, d’hygiène, de sécurité alimentaire et de gestion des déchets et des dépouilles mortelles, y compris des fournitures relatives à la COVID-19, ainsi que leur conformité avec les lignes directrices et les normes de l’OMS et de l’UNICEF.
  • L’engagement politique de haut niveau pour éduquer les citoyens libériens grâce à la campagne « Des mains propres pour prévenir la propagation du virus ». Le Président George Weah a également produit une chanson afin de sensibiliser la population au coronavirus (COVID-19). 
  • La mise en place, dans les communautés privées d’accès à l’eau, de mesures visant à restaurer les puits existants ou à en installer de nouveaux.
  • Si la Liberia Water and Sewer Corporation (compagnie des eaux et de l’assainissement du Libéria) n’a, pour l’instant, pas encore pris de décision quant au maintien de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour les ménages n’étant pas en mesure de payer leurs factures en raison de leur niveau de revenu, elle semble toutefois ouverte à cette possibilité sous réserve que des financements lui soient versés en contrepartie du manque à gagner.
  • Le Libéria compte sortir de cette pandémie équipé de mesures durables telles que l’amélioration de l’accès à l’eau, la réduction de la prévalence de la défécation à l’air libre et l’ancrage du lavage des mains dans les gestes de la vie quotidienne.
Liberia Virtual Meeting

 

Coopération entre les organisations de la société civile et le Gouvernement pour lutter contre la COVID-19

Les organisations de la société civile travaillant dans le secteur EAH collaborent efficacement avec le Gouvernement national pour enrayer la propagation de la COVID-19. Récemment, au cours d’une réunion entre le Gouvernement et le Groupe Législatif EAH, les organisations de la société civile ont exhorté les législateurs à soutenir la lutte contre la COVID-19 par le biais d’une allocation budgétaire dédiée. Par ailleurs, un programme conjoint du Gouvernement, de la société civile et de leurs partenaires, visant à mettre en œuvre des activités de prévention et de sensibilisation relatives à la COVID-19, est en cours d’élaboration au titre du Pilier EAH.

12:5316 Apr 2020 Permalien

Eswatini: garantir l’accès à l’eau aux communautés touchées

En Eswatini, l’objectif général des acteurs du secteur EAH, qu’ils travaillent pour le Gouvernement ou d’autres parties prenantes, est de garantir un accès approprié à l’eau potable aux communautés et institutions frappées par le virus, afin que les ménages et établissements concernés bénéficient de conditions propices aux bonnes pratiques d’hygiène.

Objectifs spécifiques de la riposte à la COVID-19 :

  • Garantir un accès à l’eau salubre en quantités suffisantes aux communautés touchées pour qu’elles puissent maintenir de bonnes pratiques d’hygiène. 
  • Encourager l’adaptation de sources d’approvisionnement en eau de substitution ainsi que l’utilisation durable de l’eau à l’échelle des foyers, des communautés et des institutions.
  • Assurer la distribution de trousses d’hygiène en quantités suffisantes dans les zones touchées, notamment aux femmes et aux jeunes filles infectées, en fonction de leur âge.
  • Veiller à ce que les systèmes de gestion des déchets soient opérationnels à différents niveaux pour les ordures ménagères, les déchets solides et le matériel jetable avant et pendant la pandémie.

Principales mesures de riposte à la COVID-19 :

  • Formation des agents de santé de proximité à la prévention et à la lutte contre la COVID-19.
  • Sensibilisation des structures de développement locales à la promotion des bonnes pratiques en matière d’hygiène.
  • Impression et distribution de matériel visant à la promotion du lavage des mains à l’eau et au savon. 
  • Installation de postes de lavage des mains au niveau des points d’entrée (en ayant recours aux structures existantes sur site).
  • Installation de postes de lavage des mains dans les espaces publics (en ayant recours au structures existantes sur site) et mise en place provisoire de citernes.
  • Lancement d’une campagne de communication nationale sur les risques visant à faire évoluer les comportements vis-à-vis de l’hygiène et à prévenir la propagation de la COVID-19.
12:5016 Apr 2020 Permalien

RDC: faciliter l’accès à l’eau potable pour tous

Pour lutter contre la crise de la COVID-19, le Gouvernement de la République démocratique du Congo a adopté un décret pour la distribution d’eau gratuite jusqu’à juin 2020 dans sa capitale, Kinshasa. Cette réglementation vise à renforcer les mesures d’hygiène via un lavage des mains régulier. Les autorités ont par ailleurs prévu l’acheminement de camions-citernes pour fournir de l’eau potable aux districts de la ville n’étant pas reliés au réseau, qui, en règle générale, sont les quartiers habités par les groupes les plus vulnérables.

Une campagne de désinfection des espaces publics a également été lancée avec l’appui du secteur privé du pays.

En outre, la sensibilisation et la formation aux méthodes simples et efficaces de traitement de l’eau et d’hygiène étant d’une importance cruciale pour enrayer la propagation de la COVID-19, des messages sont actuellement diffusés via la radio, la télévision et les réseaux sociaux pour renforcer les communications relatives à l’hygiène et en particulier au lavage des mains régulier avec du savon ou une solution hydroalcoolique et ainsi réduire les risques de contamination. Pour atteindre l’ensemble des communautés, ces messages sont accompagnés de panneaux, banderoles et affiches.

12:3916 Apr 2020 Permalien

Soudan : la riposte du secteur EAH face à l’épidémie de COVID-19

Afin d’aider le pays à renforcer sa préparation à l’épidémie de COVID-19, le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène (EAH) au Soudan a élaboré et distribué des orientations en matière de planification opérationnelle à l’attention du personnel/des partenaires EAH présents sur son sol. Celles-ci s’articulent autour des huit piliers du Plan stratégique de préparation et de riposte à la COVID-19 : 

  1. Coordination, planification et suivi : les professionnels EAH s’engagent aux côtés du Ministère fédéral de la santé et de l’OMS pour mettre au point un plan opérationnel adapté au pays et comprendre leurs rôles et responsabilités. Il s’agira d’un plan et d’une riposte multisectoriels, qui exigeront également la participation de secteurs autres que ceux de l’EAH et de la santé, tels que l’EAH à l’école, l’éducation, la protection, etc. Les professionnels EAH devront contribuer à combler les principales lacunes en fonction de leurs capacités et à informer les coordinateurs de secteurs, le Ministère fédéral de la santé et l’OMS sur leurs modalités de contribution.
  2. Communication sur les risques et participation de la communauté : les professionnels EAH sont invités à solliciter/consulter l’UNICEF, le Ministère fédéral de la santé et l’OMS pour l’élaboration des communications locales, en particulier celles visant les acteurs clés et les groupes à risque. Ils devront également s’appuyer sur les documents d’orientation relatifs à la prévention et à la lutte contre les infections destinés aux agents de santé travaillant à domicile et au sein des communautés. Cette démarche leur sera utile pour :
    a) Diffuser des messages et des documents dans les langues locales concernées et les adapter aux canaux de communication adéquats ; 
    b) Collaborer, au moyen d’un mécanisme de communication cohérent, avec les réseaux et médias communautaires existants, les ONG et autorités locales, les écoles et d’autres secteurs tels que l’éducation et les entreprises privées ; 
    c) Mobiliser la communauté à grande échelle dans des programmes de changements sociaux et comportementaux de manière à garantir la mise en place de pratiques préventives de soins et d’hygiène au niveau individuel et local, conformément aux recommandations nationales de santé publique relatives au confinement.
  3. Surveillance, équipes d’intervention rapide et étude de cas : les professionnels EAH devront prendre connaissance des rapports épidémiologiques hebdomadaires diffusés par les autorités sanitaires et l’OMS. Sur demande des professionnels de la section Santé, les hygiénistes de la section EAH pourront prendre part à la recherche des contacts et à l’équipe d’intervention rapide.
  4. Points d’entrée
    a) Les professionnels EAH peuvent contribuer à la partie EAH de la formation en prévention et lutte contre les infections destinée au personnel des points d’entrée. 
    b) Ils peuvent accompagner l’évaluation, la restauration ou la mise en place de nouvelles installations EAH aux points d’entrée.
    c) Ils peuvent contribuer à la mise en œuvre des mesures de promotion des bonnes pratiques d’hygiène en se chargeant de la production, de l’impression et de la distribution des documents d’information, d’éducation et de communication (IEC) destinés aux voyageurs.
    d) Ils peuvent également participer à l’élimination en toute sécurité des déchets solides et liquides ayant servi à la désinfection des surfaces et des ambulances.
  5. Laboratoires nationaux : les professionnels EAH n’apporteront leur appui que sur demande du Ministère fédéral de la santé/des ministères de la santé des États/de la section santé.
  6. Prévention et lutte contre les infections
    a) Les professionnels EAH aideront à l’adaptation, dans les différentes langues locales, de la partie EAH des orientations en matière de prévention et de lutte contre les infections ainsi qu’au choix des canaux de communications adéquats pour la diffusion des messages destinés aux agents de santé travaillant à domicile et au sein des communautés.
    b) En concertation avec le Ministère fédéral de la santé, l’OMS et l’UNICEF, les professionnels EAH contribueront à la formation visant à combler les éventuelles lacunes du personnel en matière de compétences et de performances, et impliqueront les personnes formées qui bénéficient d’une expertise technique dans la mise en œuvre des actions de prévention et de lutte contre les infections. Ces mesures seront priorisées sur la base d’une évaluation des risques et des profils types de demandes de soins au niveau local.
    c) À la demande de la section Santé, ils appuieront l’accès à l’eau et à l’assainissement dans les différents points d’entrée ainsi que dans les centres d’isolement et de traitement.
    d) En concertation avec le Ministère fédéral de la santé, les professionnels EAH contribueront au suivi de la mise en œuvre des mesures EAH de prévention et de lutte contre les infections dans les établissements de santé et les espaces publics indiqués ayant recours au Modèle pour l’évaluation de la prévention et du contrôle des infections (MEPCI), au Modèle pour l’auto-évaluation de la promotion et des pratiques d’hygiène des mains au niveau de l’établissement de soins et aux autres outils d’observation de l’hygiène des mains, ainsi qu’à l’Outil d’amélioration de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène dans les établissements de santé (WASH FIT).
  7. Gestion de cas : seulement sur demande du Ministère fédéral de la santé/de la section Santé.
  8. Appui opérationnel et logistique
    a) Adapter le système de gestion et de contrôle de la chaîne d’approvisionnement (stockage, entreposage, sécurité, transport et modalités de distribution) des fournitures EAH destinées à la prévention et la lutte contre les infections ainsi que des autres fournitures essentielles. Coordonner l’approvisionnement avec l’UNICEF, l’OMS, le Ministère fédéral de la santé et les ministères de la santé des États afin d’éviter les doublons.
    b) Si nécessaire, les ressources humaines, l’assistance technique (déploiement d’hygiénistes, de formateurs et autres techniciens EAH), la coordination, le suivi de la mise en œuvre des mesures de prévention et de lutte contre les infections et EAH dans les établissements de santé et espaces publics indiqués, notamment les écoles, pourront bénéficier de ressources humaines, matérielles et financières supplémentaires.
13:2302 Apr 2020 Permalien

République centrafricaine: le secteur EAH actif dans ses mesures

Au niveau national, la réponse de préparation contre la COVID-19 est coordonnée par le Ministère de la santé et de la population, par le biais du Centre opérationnel pour les urgences de santé publique (COUSP). Le secteur de l'EAH participe activement aux plans de préparation et de réponse contre la COVID-19, car il est considéré comme vital et essentiel.

En raison de la sècheresse, il y a des problèmes d'approvisionnement en eau, en particulier dans la capitale du Bangui. Le ministère de l'hydraulique a défini des stratégies pour renforcer l'approvisionnement en eau pour la ville tout en mettant en place des mesures pour éviter la contamination au point de prélèvement par les utilisateurs (ex: lavage des mains à l'eau chlorée).

Voici les messages de prévention COVID-19 communiqués et diffusés à la radio et à la télévision:

  • Lavez-vous les mains fréquemment avec du savon, au moins pendant 20 secondes, surtout après être allé aux toilettes et pendant la préparation des aliments ou avec un liquide hydroalcoolique.
  • Utilisez un désinfectant à base d'alcool, si vous n'avez pas accès à l'eau et au savon
  • Évitez de toucher les yeux et la bouche sans que vous ayez laver les mains
  • Lorsque vous éternuez ou toussez: faites ceux là dans un mouchoir ou dans le creux de vos bras - jetez immédiatement les papiers dans une poubelle, puis lavez-vous les mains
  • Nettoyez régulièrement les surfaces fréquemment touchées (comme les jouets, les toilettes, les téléphones, les télécommandes, les tables de chevet, les poignées de porte, les appareils électroniques) avec des nettoyants ménagers ordinaires ou de l'eau de Javel diluée
  • Respectez la distance de 1 mètre entre les personnes dans les lieux publics
  • Si vous souffrez d'essoufflement ou avez une température supérieure à 38 degrés, appelez le 1212

 

13:2002 Apr 2020 Permalien

Water.org Bangladesh s'axe sur les plus pauvres

Notre partenaire de la société civile SWA - Water.org a prévu les activités suivantes comme réponse de prévention contre la COVID-19 au Bangladesh:

  • L'un des partenaires micro-financiers de Water.org au Bangladesh a offert au gouvernement un hôpital de 50 lits disposant d'une unité de soins intensifs et d'un service de dialyse. Celui-ci serait dédié au traitement des patients COVID-19.
  • Environ 10 000 équipements de protection individuelle (EPI) ont été remis aux professionnels de la santé et 5 000 EPI aux volontaires ainsi qu'un désinfectant pour les mains à base d'alcool.
  • Une campagne de sensibilisation est en cours avec le soutien de partenaires locaux à travers la distribution de brochures sur la prévention du COVID-19

Dans un contexte difficile, avec le soutien de partenaires locaux, il est également prévu de distribuer de la nourriture à 30 000 personnes démunies à travers le pays.

16:1001 Apr 2020 Permalien

LAC: Que font les opérateurs d'eau pour contenir la COVID-19

Dans le cadre du COVID-19, l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est essentiel. Les opérateurs d'eau d'Amérique latine (WOP-LAC) ont élaboré un plan d'action pour garantir le service à la population et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du personnel.

Le plan d'action énumère les mesures prises par 15 opérateurs de 8 pays (Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Honduras, Mexique et Uruguay). L'objectif est de donner un aperçu de la façon dont les entreprises (grandes, moyennes et petites) agissent pour garantir le service dans leurs pays respectifs, où elles travaillent actuellement dans des conditions d'isolement recommandées ou obligatoires, comme stipulé par les autorités. Ce plan d'action entend partager des expériences et différentes approches en ce moment de crise.

 

WOP-LAC Operators Take Action Against COVID-19

 

16:0701 Apr 2020 Permalien

Malawi: Préparation du groupe EAH sur la COVID-19

Le groupe EAH au Malawi, avec les conseils du Département de la gestion des catastrophes, a préparé un plan de réponse pour empêcher la propagation du COVID-19 qui couvrira les activités suivantes:

  1. Transport d'eau par camion dans les zones gravement touchées pour garantir la disponibilité continue d'eau propre
  2. Distribution générale de fournitures en EAH (comme des seaux, du savon, du chlore) dans les zones sensibles
  3. Utilisation de diverses plateformes médiatiques pour lancer des campagnes de communication massive sur le lavage des mains et la prévention contre la COVID-19 auprès des communautés autour des centres d'isolement - Centre de traitement d'urgence (CET).
  4. Installation et fonctionnement de stations de lavage des mains communes dans les zones sensibles
  5. Réhabilitation des systèmes d'approvisionnement en eau existants dans les zones touchées
  6. Construction de systèmes d'eau à énergie solaire communaux dans les zones sensibles

Le groupe EAH tiendra des réunions hebdomadaires au Ministère de l'irrigation et du développement de l'eau pour faire le point sur la situation.

15:5901 Apr 2020 Permalien

Colombie: Renforcer le secteur eau pour lutter contre l'urgence

 

Le gouvernement colombien prend des mesures pour soutenir le secteur eau afin de lutter contre l'urgence sanitaire due au COVID-19. Ces initiatives garantiront l'accès et la continuité des services d'eau pour les ménages colombiens ainsi que le nettoyage et la désinfection fréquents des lieux publics. Les mesures suivantes ont été mises en place:

  1. Reconnexion gratuite du service en eau aux familles suite à la suspension pour non-paiement: via la Commission de régulation de l'eau potable et de l'assainissement de base, les prestataires de services d'eau et d'assainissement de tout le pays reconnecteront immédiatement et gratuitement les utilisateurs qui ont été suspendus pour non-paiement. Cela garantira le service aux familles pendant l'urgence sanitaire. Cette mesure bénéficiera à plus de 200 000 familles à travers le pays.
  2. Suspendre l'augmentation des tarifs de l'eau: Aucun fournisseur dans le pays ne peut appliquer des augmentations des tarifs de l'eau et des eaux usées. Le cadre tarifaire de la Colombie établit que les opérateurs peuvent augmenter le taux pour deux facteurs: a) une augmentation du niveau des prix et b) une augmentation justifiée des coûts d'exploitation. Avec cette mesure, quels que soient les changements de ces variables, le tarif restera le même.
  3. Suspension des tarifs pour les intrants de traitement de l'eau: En moyenne, le traitement chimique représente 5% du coût de la production d'eau potable et nombre d'entre eux sont des intrants importés. Pendant la période de l'urgence sanitaire, la perception des tarifs des intrants de traitement de l'eau sera suspendue, ce qui permettra de continuer à faire fonctionner les systèmes.
  4. Désinfection des points critiques: Dans les villes de plus de 5000 abonnés, la désinfection des points critiques sera effectuée au moins une fois par semaine, suite à un accord entre les entreprises et les municipalités, pendant la durée de l'urgence sanitaire. Les communes, en accord mutuel avec les opérateurs, définiront les points à prioriser dans lesquels il y a un afflux important de personnes et qui peuvent être fortement exposés à la contagion.

Le gouvernement vise à adopter ces actions immédiatement et d'ici le 30 mai toutes les entités qui composent le secteur, les gouvernements municipaux et les entreprises qui fournissent des services publics. Ce dernier, à son tour, assurera des plans d'urgence et de contingence actifs et mis à jour. Grâce à ces mesures, axées sur les citoyens, le gouvernement colombien s'attend à empêcher la propagation du COVID-19, en veillant à ce que les gens puissent rester chez eux avec un accès à l'eau potable.

15:5201 Apr 2020 Permalien

Le Nigéria: Groupe de travail contre la COVID-19

 

Le Nigéria a mis en place une cellule COVID-19 sous la direction du Président, auquel participent des ministères et des organismes en première ligne pour lutter contre la pandémie. Pour sensibiliser le public, la campagne de sensibilisation de masse a été lancée via des plateformes digitales, les réseaux sociaux et les médias traditionnels.

Les gouvernements d assurent la fourniture de services d'eau, d'assainissement et d'hygiène pour soutenir le lavage des mains avec du savon en tant que prévention pour lutter contre la propagation du COVID-19.

14:4430 Mar 2020 Permalien

Éthiopie: Communiquer via le programme national One WASH

Pour mettre l'accent sur le lavage des mains comme première ligne de défense contre la COVID-19, le gouvernement éthiopien a lancé une campagne dirigée par le Premier ministre à laquelle participent tous les ministres et présidents des gouvernements régionaux.

L'Éthiopie utilise le programme national One WASH pour communiquer avec toutes les parties prenantes, en leur demandant de s'impliquer et de se joindre aux efforts collectifs pour lutter contre la pandémie du COVID-19. Le comité d'urgence EAH du ministère de l'eau, de l'irrigation et de l'électricité recherche des mesures pour obtenir plus de financement pour lutter contre l'épidémie du COVID-19.

14:4030 Mar 2020 Permalien

Afrique du Sud: EAH est crucial dans la lutte contre la COVID-19

Le gouvernement sud-africain a mis l'eau, l'assainissement et l'hygiène au cœur de la lutte contre la pandémie de COVID-19. Des plans à court terme sont en cours d'élaboration pour garantir l'hygiène et la qualité de l'eau (y compris un bon stockage de l'eau), en particulier dans les établissements informels et les zones densément peuplées, afin de limiter la propagation de cette pandémie. Le trésor national a alloué 305 millions de rands en réponse du COVID-19, en particulier dans la distribution d'eau et les services dans les quartiers informels.

En ce qui concerne l'arrangement institutionnel, le COMMAND CENTER COVID-19 du Département de l'eau, de l'assainissement et des établissements humains (DWS HS) agit comme le centre névralgique contre la pandémie dans le pays. La "Water Research Commission", le "Council for Scientific Industrial Research Council" (CSIR), la "South African Local Government Association" (SALGA) et les municipalités font partie de cette équipe du Command Center. Cet arrangement de gouvernance contribue à assurer une bonne coordination, car des mises à jour régulières sont fournies au ministre qui, à son tour, rend compte au chef de l'État. Le gouvernement prévoit également de fournir des solutions d'assainissement innovantes sous la direction de la Water Research Commission.