Aller au contenu principal

Genre

L’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène revêt une importance particulière pour les femmes et les filles compte tenu de leur fonction traditionnelle de collecte de l’eau et de gestion de l’assainissement du foyer, de leurs besoins liés à la santé reproductive et menstruelle et de leur rôle dans les soins du ménage, des enfants et des personnes âgées et/ou malades.

Malgré cela, les femmes sont bien souvent laissées à l’écart des discussions et des décisions importantes liées à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Les politiques, les programmes et les initiatives qui favorisent l’accès des femmes à des responsabilités améliorent les processus de prise de décisions liées aux services d’eau et d’assainissement.

Lorsque les femmes sont impliquées dans les décisions liées à l’eau, l’assainissement et l’hygiène, les services sont généralement plus accessibles et durables. De plus, des questions fondamentales comme les besoins en matière de santé menstruelle, qui sont bien souvent ignorés ou tabous, sont mises en avant. Par ailleurs, la garantie d’un accès durable et abordable à une eau, un assainissement et une hygiène adaptés autonomise les femmes et les filles et leur permet d’aller à l’école et de travailler, afin qu’elles jouent un rôle important dans la société et puissent réaliser pleinement leur potentiel.

Les partenaires de SWA œuvrent de concert pour privilégier des approches tenant compte des questions de genre dans les actions et les politiques. Ils contribuent ainsi à la réalisation de l'ODD 5 – Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.

L’égalité et l’absence de discrimination, qui intègrent des critères de genre, sont des principes transversaux qui imprègnent tous les activités de SWA : pour la définition par les gouvernements des plans d’assainissement nationaux, les questions qui seront mises en avant lors des Réunions de haut niveau de SWA, ou les personnes qui participent aux tables rondes et aux événements de SWA. Les activités comprennent l’assistance dans la recherche sur les questions liées au genre et à l’accès à l’assainissement et à l’eau ; les plaidoyers en faveur de politiques, de stratégies et de plans qui traitent directement des questions de genre ainsi que des actions de soutien ; et l’encouragement à la participation significative des femmes aux instances de gestion et aux processus de planification au niveau de tous les pays.

À l’échelle mondiale, SWA travaille aux côtés de ses partenaires pour s’assurer que les orientations sectorielles tiennent compte des questions liées au genre et les respectent et que les femmes et les filles peuvent s’autonomiser pour réaliser pleinement leur potentiel. En octobre 2019, SWA a lancé le mois du genre pour attirer l’attention sur les questions liées au genre dans le travail de ses partenaires.

Les femmes et les filles sont responsables de la collecte de l’eau dans 8 ménages sur 10 où l’eau n’est pas sur place. La réduction du nombre de personnes ne disposant que de services d’approvisionnement en eau potable limités aura donc des répercussions importantes sur les questions de genre.

Une étude sur le temps et la pauvreté en eau menée dans 25 pays d’Afrique subsaharienne a permis d’estimer que les femmes consacrent au moins 16 millions d’heures chaque jour à la collecte de l’eau, tandis que cette tâche occupe les hommes pendant 6 millions d’heures et les enfants pendant 4 millions d’heures.

Environ la moitié des écoles dans les pays à revenu faible ne disposent pas [vi] d’un approvisionnement en eau potable et d’installations d’assainissement et d’hygiène adaptés, qui sont essentiels pour que les filles et les enseignantes puis gérer leurs menstruations. Des installations inadaptées peuvent affecter l’expérience scolaire des filles, et entraînent leur absence pendant leurs règles. Toutes les écoles doivent disposer de l’eau courante et de toilettes propres et sures pour les adolescentes.

Chaque année, 1 million de décès sont associés à des naissances dans des conditions insalubres. Les infections sont à l’origine de 26 % des morts de nouveau-nés et de 11 % des décès maternels.

La réduction de la durée nécessaire à la collecte de l’eau de 30 à 15 minutes a permis d’augmenter la fréquentation scolaire des filles de 12 %, selon une étude réalisée en Tanzanie.

Dans 25 pays d’Afrique subsaharienne, les femmes consacrent chaque jour 16 millions d’heures à la collecte de l’eau.

Documents

Voir tous les documents
Documents Type
Note d'information: Ne laisser personne de côté
WASH: A Pathway to Realizing Gender Equality and the Empowerment of Women and Girls
Ban Ki-moon

"Les défis liés à l’eau vont bien au-delà des questions liées à l’accès. Dans de nombreux pays, les filles sont obligées d’abandonner l’école à cause de l’absence d’installations d’assainissement, et les femmes sont harcelées ou agressées lorsqu’elles transportent de l’eau ou se rendent dans des toilettes publiques."

Ancien Secrétaire général des Nations Unies
Catarina de Albuquerque

"Dans de nombreux pays, les normes sociales ou culturelles empêchent les filles et les femmes d’utiliser les mêmes installations d’assainissement que les hommes de leur famille, par exemple, leur beau-père, ou interdisent l’utilisation des installations du foyer lors des périodes de menstruation des femmes et des filles. Plus généralement, la gestion de la santé menstruelle constitue un défi considérable pour un grand nombre d’adolescentes et de femmes. J’en ai fait une des priorités de mon mandat et j’évoque systématiquement la question de l’hygiène menstruelle. J’ai découvert que la menstruation est un sujet tabou dans le monde entier."

PDG de SWA et ancienne Rapporteuse spéciale de l’ONU sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement